21.01.17 - Sofie M., 27 jaar, Knokke

Tuée par hypothermie après avoir été violée, Sofie Muylle a été retrouvée sous la terrasse du café "Le P'tit Bedon" sur la digue de Knokke. 

Sous mandat d'arrêt européen, un suspect (d'après des images d'une caméra de vidéosurveillance) a été arrêté le 26 juin en Roumanie: Alexandru Caliniuc, 23 ans. Il niait toutefois à l'époque avoir tué Sofie Muylle.

En mars 2018, le parquet a décidé de poursuivre Alexandru C. également pour viol ayant entraîné la mort, agression ayant entraîné la mort et torture ayant entraîné la mort, ainsi que pour viol avec torture. La justice roumaine a remis le suspect à la Belgique pour ces charges supplémentaires.

En juillet 2018, le juge d'instruction brugeois a décidé d'arrêter le suspect pour ces nouvelles mises en accusation. En théorie, celles-ci s'avèreront importantes si Alexandru C. devait être acquitté pour meurtre, une charge pour laquelle il encourt la prison à vie. Pour les trois nouvelles qualifications judiciaires, le Roumain risque jusqu'à 30 ans de réclusion. Le viol avec torture s'accompagne quant à lui d'une peine pouvant aller jusqu'à 20 ans d'emprisonnement.


Une reconstitution a été organisée en décembre 2018. Il en ressort qu'Alexandru C. a rencontré Sofie vers 5h sur la plage. Il l'a violée plusieurs fois brutalement avant de la trainer sur la plage et de la filmer en train d'agoniser. Sofie présentait des marques d'abrasion sur le front et le menton et du sable a été retrouvé dans les voix respiratoires, ce qui indique qu'on l'aurait maintenue de force avec le visage dans le sable. L'hypothèse la plus probable est donc une mort "par hypothermie", causée notamment par le froid glacial (-3 degrés) et accélérée par l'état alcoolisé de la victime. La jeune femme, quasi complètement déshabillée, serait donc morte de froid sous ses yeux.